BELVÉDÈRE DU CANOT D'ÉCORCE

Mont-Tremblant

Équipe : 
Karyne Ouellet: chargée de projet
Virginie Carignan: plans, estimation et devis

GUSA: consultant en structure

Client : Ville de Mont-Tremblant
Année de réalisation : 2013 - 2014

Coût des travaux : 60 000 $

La rivière de la Diable traverse tout le territoire de la ville de Mont-Tremblant, et pourtant aucun réel accès à ce cours d’eau ne permettait aux gens de venir en admirer la beauté. C’est ainsi que la ville a projeté, au printemps 2013 de mettre à profit une petite parcelle de terrain entre le chemin Duplessis et la rivière pour y créer une halte.
Le site choisi est traversé par des sentiers forestiers où cyclistes, marcheurs, raquetteurs et skieurs pourront s’arrêter quelques instant pour profiter d’un belvédère couvert qui a été implanté en porte-à-faux sur la rivière. La plate forme réunira également les pêcheurs à la mouche qui fréquentent les abords de la rivière.
Afin d’implanter la structure de bois majoritairement composé de cèdre de l’est, provenant d’une scierie de la région, un travail de stabilisation de la berge a été requis. Le défi était majeur car le promontoire est situé à plus de 4 mètres du niveau de la rivière et le talus était très érodé. La technique des sacs de géotextile remplis d’un mélange de sable, de terreau, de semence et l’ajout de fagots a permis de stabiliser et de verdir la paroi de façon durable et presque instantanée.
La facture à la fois rustique et contemporaine du belvédère vient s’insérer naturellement sur le site. Sentiers de copeaux de bois, mobilier urbain et quelques espaces de stationnement viennent compléter cette halte qui rend la beauté de la rivière accessible au plus grand nombre et vraiment à tout petit prix pour la ville.